J’me dis qu'la connaissance est la meilleure des armes

J’me dis qu’la connaissance est la meilleure des armes

Artiste : PNL | Album : Deux frères | Titre : Kuta Ubud | Année : 2019

J’me regaine comme à l’époque de l’arène
Le fauve a toujours les crocs et sourit
Plus trop à l’envers, non, plutôt à l’endroit ouais
J’finirai moins pourri
Eh ma gueule, j’me sens mieux mais j’ai pas dit que j’sentais bon
Et la nuit c’est vite fait, j’côtoie toujours mes démons
C’toujours la routine, trop d’sentiments m’abîment
Blèmes durs à résoudre, des djinns dans l’casting
Stand, bang caché dans la veine
J’ai envie de ken, aux illes-cou, j’ai mis les chaînes
Chienne, bouge ton boule, Mowgli n’a pas le time
Avant tu l’aimais moins aujourd’hui, toi, pas de taille
Khey, hein, j’ressens les épines
Je descends la pente, j’fais l’avion comme Pauleta
Il nous en faudra plus pour courber l’échine
Dès que tu diras n’da, le son, tu m’reconnaîtras
Ouais, ouais, tous les jours abonnés
Toujours c’passé qui se colle à mon derche
Pourtant perché dans mon coin, on m’reconnait
Qu’ce soit babtou, black, rebeu, noich’ ou guesh, yes, check
M’prends pas pour un Dieu, starf’
J’suis comme toi, fais ner-tour le 22
Taf, taf, ouais la miss est dingue
À croire que l’amitié s’arrête à mille eu’, eu’, eu’
Arrête d’jouer les singes
Tu parles beaucoup pour un mec qui sait où on habite (bref, peace)
J’ai rêvé d’ces lâches
J’me réconforte en m’disant que j’ai jamais rêvé d’ce cash (ouais, j’vis)
J’survis et j’révise mon âme
J’me dis qu’la connaissance est la meilleure des armes
J’essaie d’ouvrir mon cœur, chelou comme ça fait peur
Et j’surmonte mes épreuves
J’les kiffe, j’les embrasse, j’les abreuve
Toujours au départ
Jamais sans les miens
Jamais sans ma haine, bref (jamais sans ma haine, bref)
Bientôt j’vais dessaouler, bientôt une année d’plus
Pas d’mal à la souffler
Heureux dans la valise, cul propre, langue propre
Toujours les tiens qui se salissent
J’ai le flow te3 Boubou, de Kuta à Ubud, yeah
Salam gue3, coucou ouais puta, j’suis fou-fou, yeah
Et j’roule à gauche, oui (et j’roule à gauche, oh)
Appelle-moi Mowgli (woo, woo, ounga, ounga)
J’ai le flow te3 Boubou, de Kuta à Ubud, yeah (yeah, yeah)
Salam gue3, coucou ouais puta j’suis fou-fou, yeah
Et j’roule à gauche, oui (et j’roule à gauche, oh)
Appelle-moi Mowgli (woo, woo)
Avant j’étais dans le trou
Avant j’étais dans le vide
Et personne n’a sauté pour moi pour chercher ce liquide
J’ai pas besoin de feat
Pas besoin d’équipe
J’ai quelques frères sincères qui m’envient pas pour ce liquide
Les autres, je leur en veux pas
Avant j’étais comme eux
Quand tout c’que j’voulais
C’est qu’tu fumes ma putain d’beuh
C’que tu penses de moi, igo j’m’en bats les couilles
Et ma putain de haine se réveille juste un peu
AD c’était la coco, moi c’était le shit, la beuh
Ramasser tous les gueushs et tous les, tous les, tous les eu’
Puis on a pris les eu’, tout investi dans le jeu
Ce putain de game a redressé ma putain de queue
Game, game, game
Tu nous aimes pas? Tords ton âme sur ma bite
Game, game, game
Plein d’ennemis savent où j’habite (game, game, game)
J’vis ma vie de rockstar pendant une semaine
Je traîne tard le soir, j’suis fonce’ à la Jack
Et j’m’en bats les couilles
Fais rentrer des groupies
J’me transforme en rockstar
Elles nous voient en 3D, moi j’suis défoncé
Je m’en bats les couilles
Je tords l’âme d’une groupie
Tard le soir dans la nuit
Très loin de Paris
Et j’m’en bats les couilles
Toi, fais fumer sur la niaks
Sers-lui un autre verre de Jack
Neuf heures du mat’, le sunrise
Et j’m’en bats les couilles
J’ai le flow te3 Boubou, de Kuta à Ubud, yeah
Salam gue3, coucou ouais puta, j’suis fou-fou, yeah
Et j’roule à gauche, oui (et j’roule à gauche, oh)
Appelle-moi Mowgli (woo, woo, ounga, ounga)
J’ai le flow te3 Boubou, de Kuta à Ubud, yeah (yeah, yeah)
Salam gue3, coucou ouais puta j’suis fou-fou, yeah
Et j’roule à gauche, oui (et j’roule à gauche, oh)
Appelle-moi Mowgli (woo, woo)

D'autres punchlines qui devraient te plaire

Autre PunchlineVoir plus de punchlines !