Autre PunchlineVoir une Punchline au hasard !
À chaque tragédie, faut rester fort, c’est chacun son tour, chacun son sort

À chaque tragédie, faut rester fort, c’est chacun son tour, chacun son sort

Artiste : Kalash Criminel | Album : La fosse aux lions | Titre : Encore | Année : 2018

J’suis toujours le même avec ou sans buzz
Toujours rester vrai, ça c’est la base
Vendre plus de disques que Beyoncé
Ne plus avoir d’problèmes financiers
Succès demande concession, sacrifice
La douleur d’une mère qui pleure son fils
À chaque tragédie, faut rester fort
C’est chacun tour, chacun son sort
J’pense que la mort n’arrête pas l’amour
Regarde-moi dans les yeux dis-moi si j’ai tort
J’pense que la mort n’arrête pas l’amour
Ils sont partis mais on les aime encore
Encore un mort
J’vois des larmes et des messages d’adieu
Encore un mort
Dans un cercueil, y a pas d’place pour deux
J’suis toujours le même avec ou sans buzz
Toujours rester vrai, ça c’est la base
L’argent nous fait perdre la raison
On en veut, on en cherche chaque saison
Elles veulent des mecs beaux et riches
Elles veulent des mecs beaux et riches
Encore un mort
J’suis dépassé, j’ai plus les mots
Au comico on s’tait, on dit pas un mot
À force d’être trahi, j’deviens parano
Si j’donne un coup d’main, j’le fais par amour
C’est nous les plus forts apparemment
Attention au gun shot, la kalach est chargée
Je pose one shot quand je suis fâché
J’ai pas eu de chance, pour en arriver là, mon négro, j’ai taffé
J’ai des qualités mais aussi des défauts, personne n’est parfait
J’pense que la mort n’arrête pas l’amour
Regarde-moi dans les yeux dis-moi si j’ai tort
J’pense que la mort n’arrête pas l’amour
Ils sont partis mais on les aime encore
Encore un mort
J’vois des larmes et des messages d’adieu
Encore un mort
Dans un cercueil y a pas d’place pour deux
J’suis toujours le même avec ou sans buzz
Toujours rester vrai, ça c’est la base
L’argent nous fait perdre la raison
On en veut, on en chercher chaque saison
Elles veulent des mecs beaux et riches
Elles veulent des mecs beaux et riches
Encore un mort
J’suis dépassé, j’ai plus les mots